Constructions neuves

RAPPEL SUR LA NORME RT2012

RAPPEL SUR LA NORME RT2012

La Réglementation Thermique 2012 (RT 2012)

A pour objectif de limiter les consommations énergétiques des bâtiments neufs qu'ils soient pour de l'habitation (résidentiel) ou pour tout autre usage (tertiaire). La RT 2012 est en vigueur depuis fin octobre 2011 pour les bâtiments tertiaires et le sera au 1er janvier 2013 pour les bâtiments résidentiels (date de dépôt du permis de construire).

Cette réglementation ne se contente pas de relever les exigences énergétiques mais nécessite une nouvelle approche pour la conception des bâtiments. Jusqu'à présent, les différentes réglementations exprimaient la consommation à respecter par rapport à une consommation de référence calculée à partir du projet. Avec la RT 2012, l'objectif est fixé dès le départ avant même le premier coup de crayon.

L'objectif de cette Réglementation Thermique reprend le niveau de performance énergétique défini par le label BBC-Effinergie : toutes les constructions neuves doivent présenter, en moyenne, une consommation d'énergie primaire inférieure à 50 kWh/m²/an (valeur modulée selon la zone géographique et l'altitude) contre 150 kWh/m²/an environ avec la RT 2005.

atelier du plan

Des facteurs du bâti, déjà pris en compte par la RT 2005, font aussi l'objet d'exigences plus sévères : la résistance thermique des murs, le traitement des ponts thermiques ainsi que l'inertie et la perméabilité à l'air des parois.

Le bâti, en opposition aux équipements, est l'élément le plus durable (structure) d'une construction. Bien choisir les murs est ainsi l'une des clés pour construire BBC.

Lien utile

imageisover.fr/Conseils-e...

Maison PASSIVE

Maison PASSIVE

Il s’agit de logement dont l’isolation est suffisamment performante pour ne plus avoir besoin de chauffage. Pour pouvoir être considérée comme passive une maison doit consommer moins de 15 kWh d’énergie primaire par m² par an pour le chauffage, et moins de 120 kWh par m² par an pour tous les usages.

Pour construire passif il faut respecter 6 principes :

  • Une isolation performante : fenêtre triple vitrage, suppression des ponts thermiques...
  • Une enveloppe étanche à l’air : il s’agit d’éviter les déperdition de chaleur, tout en empêchant les risque de dégradation du bâtiment.
  • Un traitement de l’air entrant : cela s’appelle une ventilation mécanique contrôlée (VMC) double flux. Pour faire simple, il s’agit de réchauffer l’air entrant en utilisant la chaleur contenue dans l’air sortant.
  • Le solaire passif : le but est de maximiser l’utilisation de l’énergie naturelle et gratuite apporté par les rayons du soleil. Pour ce faire, il vaut mieux orienter un bâtiment au sud, tout en mettant en place des aménagements pour éviter les surchauffes l’été.
  • La sobriété énergétique : il faut que les équipements électriques installé dans le logement soient les plus sobre possible en consommation d’énergie. « Dans les bâtiments passifs, les besoins domestiques en électricité peuvent être réduits de plus de 50% par rapport à la consommation moyenne des constructions courantes, et ce sans aucune perte de confort ! » (CAUE de l’Isère, « portrait d’architecture, au fil du bois, objectif passif », 2008).
  • L’utilisation d’énergies renouvelables : comme les besoins en énergie sont fortement réduits, il est aisé de couvrir les besoins restant par un dispositif d’énergie renouvelable. Pour connaître le dispositif le plus approprié à votre logement, contacter le point info énergie le plus proche de chez vous : l’AGEDEN ou l’ALE